Pascal Gaillard

La musique est venue le chercher, alors qu’il était encore sur les bancs de l'école.

Dans les caves enfumées, les Stones, les Beatles, Cactus et tant d'autres. Puis Yes, Genesis...

Un bref passage au conservatoire, vite le CIM puis quelques saisons chez un plagiste bien connu et enfin plus sérieusement avec l'enregistrement en Angleterre de son premier album en compagnie de Pierre-Jean Gaucher et son groupe Abus Dangereux maintenant devenu Abus.

Il enchaine des tournées avec Sid Smith Quartet, des spectacles avec Aller Simple d’Etienne Brunet, Gina Sbu et Jean-Pierre Bedoyan. Puis la chanson française, François Guierre, Sarah Mandiano et des tournées en Allemagne avec l'OFAJ. Une rencontre qui marque avec la chanteuse américaine Lina Koutrakos qui le conduit aux Etats-Unis pour enregistrer son album et participer à ses concerts à New-York. L'envie de se poser le prend et il s'installe à Paris en tant que compositeur, ingénieur du son et réalisateur. C'est là que son expérience musicale s'élargit aux musiques du monde. Aicha Kone et Waby Spider pour l'Afrique, Gaby Odeimi et d'autre moins connus en Europe pour le monde arabe.

Il devient également compositeur pour la musique d'illustration ou institutionnelle.

Maintenant installé en Bretagne près du golfe du Morbihan, évidemment avec un studio d'enregistrement. il participe au projet Paloma Negra, et rejoint parallèlement l’équipe de MMP dans le projet Fly Me To The Mood…

  • w-facebook